Audrey
Cécyre

École secondaire des Patriotes-de-Beauharnois

Montérégie

Je me considère comme plus consciente que la moyenne des problèmes auxquels fait face l'humanité. Je suis particulièrement sensible à ceux qui touchent l'environnement parce que je crois que ma génération jouera un rôle crucial dans ce domaine. Je suis impliquée dans mon école, je sais me faire écouter et je sais faire preuve de persuasion, donc j'ai les qualités nécessaires pour inciter mes pairs au changement.

Création d’un comité environnemental (étape 1)

Audrey Cécyre

par Audrey Cécyre - août 29, 2017

Je n’ai travaillé sur aucun projet lié à l’environnement dans la dernière année parce que j’ai fait un échange étudiant. Par contre, pendant mon séjour à l’Île-du-Prince-Édouard, j’ai fait partie du Green Club, un comité environnemental. On a fait entre autres une collecte de déchets sur le terrain de l’école. Je sais que le comité avait aussi un projet à l’essai pour réduire la consommation d’eau des toilettes. Enfin, cela m’a donné le goût de créer un comité de ce genre à mon école dès le début de l’année scolaire prochaine. J’ai déjà approché le directeur, certains élèves et certains enseignants qui aiment l’idée.

J’ai cru que c’était important de rencontrer le directeur parce que c’est le point central de l’école, pour faire quelque chose il faut son accord et il a pu me dire quelles étaient les intentions de l’école par rapport à l’environnement. Maintenant qu’il appuie mon projet, ça risque de simplifier les choses quand j’aurai besoin de son autorisation pour faire la promotion du comité dans les classes, pour mettre des affiches dans l’école, etc.

J’ai parlé du projet à mes amis parce que plusieurs d’entre eux aiment s’impliquer, je compte approcher aussi d’autres élèves de différents niveaux qui s’impliquent, mais aussi à tous ceux qui démontreront un intérêt pour l’environnement: certaines personnes ont seulement besoin d’être stimulées. 😉

J’ai parlé du futur comité à des enseignants qui m’ont semblé intéressés par les questions environnementales… et d’autres enseignants en ont parlé à une enseignante avec qui je m’entend bien, qui enseignera à mon école l’an prochain et qui voudrait m’aider avec le comité.

Bref, l’important, je crois, c’est de commencer par parler du projet à différentes personnes qui sont intéressées et qui t’appuient pour qu’elles en parlent à leur tour à d’autres personnes intéressées… si l’idée du projet existe déjà dans la tête de plusieurs personnes avant qu’il ne soit lancé officiellement je crois qu’il y a plus de chances que ça marche!


Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *